DSCN6112ter

Les 7 et 8 octobre, ils sont 11 du CKPB à succomber à la belle de Cassis aux cieux bleus de velours.

La belle de Cassis  (la mer, pas la fille) a revêtu, pour attirer une nouvelle fois le CKPB, ses beaux atours :  eau limpide et son camaïeu de bleu, hautes et magnifiques falaises, soleil.

Véro/Manu et Aleth/Hervé

 

 

Le samedi, l'équipée relie, en sit on top et kayaks de mer, La Ciotat à Cassis : dépaysement assuré avec la côte aux roches ocrées ponctuées de vert. Mais La houle bat, blesse quelques estomacs qui se délestent alors d'une charge devenue trop pesante. Puis le groupe passe le cap Canaille, traverse la baie de Cassis et débarque à Port-Miou. Ensuite les "kayacassistes"  retrouvent le camping les cigales et à l'heure de l'apéro, chacun apprécie ce plan Cassis qui fait tourner les têtes.

 

 

Nico en solo

 

Le dimanche, ils ne sont plus que 7 (les autres préférant marcher) à braver la belle, rendue plus impétueuse par son fougueux amant, le mistral. Les kayakistes avancent alors lentement face aux rafales du vent désirant être seul à caresser la grande bleue. Les embarcations disparaissent dans le creux des vagues pour gravir à nouveau les crêtes écumantes.

 

 

Aleth et Hervé

Pour reprendre leur souffle, les navigateurs s'aventurent dans les paisibles calanques (Port-Pin, En-Vau) aux eaux turquoise. Pause déjeuner au soleil sur les rochers et retour rapide à Cassis par vent arrière. Les bateaux profitent ainsi de quelques surfs sur les beaux plis de la robe aquatique, sans jamais explorer ses dessous. 

Pause à l abri

Christophe et Hervé

 

 

 

Si vous voulez aussi, comme le CKPB,vivre des moments intenses :

La belle de Cassis

Vous invite à l'amour,

Chi-ca, chi-ca chic en kayak,

Chi-ca, chi-ca chic en kayak !

 

Pique Nique

Nico cherche la vague !